CARMEN_WEB

Mot de la direction

Mot de présentation

Entre l’ici et l’ailleurs, le théâtre ; théâtre sans frontières, créateur, miroir de l’ailleurs ; générations co​nfondues, pratiques diversifiées, textes, forces vitales ; humanité dans ses soubresauts, promesse d’une expérience, l’ailleurs terri​torial, culturel, l’ailleurs invisible ; le mystère du réel ; l’ailleurs et la soif de l’ailleurs, la tentation de l’utopie. Le goût de l’ailleurs, la vie ailleurs, la vie des autres, « la vraie vie est ailleurs » Rimbaud le nôtre, l’originalité, la promesse, l’ailleurs que le théâtre inspire, respire, théâtre qui arrache les certitudes, théâtre du dépayse​ment, miroir de l’ailleurs, théâtre qui questionne l’ici, englobe l’ici, nous ramène ici, théâtre, le croisement des générations,  des origines, diversités ; objectif irrévocable : la proximité, l’intimi​té, la rencontre ; vents d’ici vents d’ailleurs, engagement résolu, multitude d’imaginaires ; prise de parole, voyage, périple, dans l’ailleurs, un théâtre du dépaysement, convergence, prise​ de parole contemporaine, la tentation de l’utopie.


Mot de la direction

Par son absolue pertinence, la pièce Oxygène de l’auteur le plus en vue de la nouvelle dramaturgie russe, Ivan Viripaev, présentée la saison dernière, a réveillé en nous de vieilles questions, toujours pertinentes : Qu’est-ce qui est fondamental, qu’est-ce qui est essentiel au théâtre ? –– Si on tente d’y répondre du point de vue de la direction d’un théâtre, on peut dire, par exemple, qu’ayant découvert une pièce aussi vigoureuse que celle de Viripaev, il nous paraissait essentiel de la présenter au public. Cela signifie donc que le choix des œuvres au programme devrait reposer sur leur caractère spécifique et leurs qualités « existentielles puissantes ». De même qu’il est fondamental de réunir des artistes qui, dans leur pratique, s’inscrivent dans une perspective de développement de leur art. –– Qu’il est nécessaire pour la vie même du théâtre de repousser les frontières des évidences en proposant des expériences fortes. –– Qu’il est essentiel de créer des rencontres entre des projets aventureux et le public. –– Et surgit aussi cette autre question: serons-nous encore nombreux, à l’heure des choix, lorsqu’il faudra tenir compte des contextes économiques, politiques ou autres, à défendre, chacun à notre manière, la nécessité de l’action artistique et la diversité de ses approches ? –– Néanmoins, nous persistons à dire que la créativité ne se développe pas uniquement sous le soleil brûlant des modes du jour, mais aussi dans les terreaux secrets et fertiles où s’enracinent la diversité et les promesses d’audaces nouvelles. –– Prospero réaffirme sa différence et son ouverture, son engagement dans la découverte, en autant que le théâtre stimule notre esprit, qu’il participe non seulement à l’exploration de territoires culturels peu connus, mais soulève les questions cruciales auxquelles notre monde nous confronte.

Carmen Jolin
Directrice artistique