CarmenJolin_S1617

Mot de la direction

Oui, plus que jamais. Parler, écrire des mots, les énoncer, les associer aux images, aux métaphores, toutes ces actions sont aussi indispensables à nos vies que le sont l’oxygène et le sang vers le cœur. —— Plus que jamais, l’art doit exister dans ce monde de démesures, de brutalités, de crimes, pour faire obstacle à une insouciance nouvelle acquise par l’homme dans nos mœurs politiques, raciales. —— L’art, tout comme le théâtre, ne règle pas les problèmes et on n’est pas tenu de traiter chaque fois du réel de façon directe et manifeste, car il peut aussi, il doit même, offrir un moment de répit, en dehors du quotidien. Cependant, s’y engager, sans pour autant oublier ou renier nos craintes, nos préoccupations et nos colères nous apparaît impératif. —— C’est dans cet esprit que nous entendons poursuivre notre travail artistique.

Le théâtre, art par excellence de la relation, trouve ses raisons d’exister auprès de vous, spectateurs qui croyez à la force du lien direct lorsque vous entrez dans nos espaces de jeu, sur la Scène principale comme dans la Salle intime. Au Prospero cette saison, c’est plus de 100 artistes et concepteurs qui souhaitent votre présence. Ils vous feront entendre les voix de Bernard-Marie Koltès, Martin Crimp, Ödön von Horváth, Martin McDonagh, Caryl Churchill, Marie-Josée Bastien, Michel Nadeau, Franz Xaver Kroetz, Phil Porter, Emmanuel Bourdieu, Sylvia Plath et Jon Lachlan Stewart, chacun de ces auteurs provenant de territoires culturels contrastés et divers. —— Énigmatique et intimiste ou tempétueuse et fébrile, voici notre programmation théâtrale 2016-2017.

Carmen Jolin
Directrice artistique